L’utilisation de la caméra de surveillance à la chasse.

L’utilisation des caméras aux points stratégiques de votre territoire (la plus part du temps aux goudrons ou aux points d’engrainage) peut créer un avis mitigé selon les chasseurs.

Voici mon petit avis ; ce matin je suis allé relever la caméra placée à un goudron au coeur des bois. J’ai eu le droit à de très belles images , ça me permet de connaitre la densité de la population sur une certaine zone (même si le gibier se déplace énormément) , les naissances , les naissances à venir (on peut distinguer une laie pleine sur les photos) et même des petites surprises… comme la genette, le renard, la biche, le chat, le héron, la buse, etc.  J’ai pu aussi distinguer sur une photo un sanglier avec une ancienne blessure à la patte de devant , une belle bête d’environ 70kilos, un à surveiller au coeur de la saison prochaine… car ça peut être un nid à blessures pour les chiens. 

La caméra est aussi un outil essentiel pour le dressage de votre chien de pied, du fait que vous connaissiez exactement l’heure du passage, selon les aptitudes du chien ça vous permettra de savoir s’il/elle aura les capacités nécessaires à remonter des pieds.  Disons que si les sangliers sont passés à 4heures du matin et que vous êtes sur place à 8h mais le chien ne reconnaît pas c’est signe que le chien manque du nez (ce qui est essentiel pour tout chien rapprocheur) et donc le pied ne sera sûrement pas pour lui. 

La caméra est un outil essentiel pour le dressage de votre chien

À l’intersaison, la caméra « brûle » , je l’utilise le plus souvent possible pour justement pouvoir avoir une meilleure connaissance sur la population laissée en fin de chasse. Ça nous permet aussi d’établir un prévisionnel de prélèvements à effectuer sur le courant de la saison prochaine. 

Une fois que la saison débute je range la caméra et elle prend la poussière… je ne suis pas fan d’utiliser la caméra pour connaitre l’heure exacte du passage de la bête en action de chasse (encore moins quand l’appareil envoie directement la photo sur le smartphone du confort de votre lit). C’est sur que ça aide… mais ça enlève aussi une partie de l’adrénaline et mystère qui sont réunis lorsqu’on attaque un pied le matin… on regarde les traces, à vue d’oeil on juge le nombre, le poids… selon les réactions des chiens on essaye de savoir si c’est un début, milieu ou fin de nuit… puis on se lance à l’aventure.

L’utilisation des caméras à grande échelle est plutôt récente, depuis les années 2015. Lorsque j’ai débuté la chasse on en rêvait même pas – pour nous c’était impossible (dans notre Dordogne paumé) – et maintenant tous les anciens en ont et harcèlent leurs petits-fils pour la régler, insérer la carte SD, l’allumer, visionner…. les pauvres !

Pour conclure, je pense que l’utilisation des caméras est cruciale pour le dressage des chiens en intersaison, très utile pour surveiller la population mais dommage de l’utiliser en période de chasse.

Donnez-moi votre avis , envoyez moi un message sur Instagram.

La bise au chien

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
%d blogueurs aiment cette page :